Catégories
En ce moment Gestion des émotions Une vie en équilibre

Les objectifs… tout un programme !

À certaines périodes de l’année, je fais un bilan et cale mes objectifs pour la période à venir (semestre, année).

Il y a encore quelques temps, je faisais « à la manière de ».

Je notais, de façon très consciencieuse, en respectant les consignes que d’autres partageaient (je les en remercie), des objectifs sur ma santé, ma famille, mon couple, mon travail, mes relations, l’argent,…

À la fin, j’étais fière parce que je l’avais fait mais… j’avais une liste longue comme le bras, impersonnelle et… aussi… « terrorisée ». Mon corps d’ailleurs me le faisait savoir : gorge serrée, trapèzes crispés, souffle court…

Sans grande surprise, donc, je ne les tenais pas puisqu’il y en avaient beaucoup trop et souvent, c’étaient des objectifs qui pouvaient prendre des années :

Ex : « c’est décidé, je vais trouver LA maison/LE boulot de mes rêves » !

Le fait de ne pas y arriver, générait naturellement, de la culpabilité, de la colère, de l’incompréhension, mais surtout des pensées hyper enthousiasmantes et constructives du genre : « roooh, mais je n’y arriverai jamais, je suis nulle,… »

Des idées pour diminuer la confiance en soi, et la motivation (pour ne citer qu’elles).

J’ai donc arrêté de faire comme « les autres » et le fais maintenant à ma façon, en mixant plusieurs approches, parce qu’on est tous uniques dans nos façons de fonctionner ;+))

Je vous transmets donc ce qui m’aide aujourd’hui… qui évoluera sûrement, puisque tout est mouvement :

1. Je trouve LA DIRECTION, L’AMBIANCE GÉNÉRALE que je veux vivre avec moi même et les autres, dans la sphère publique et privée. Je me demande comment je veux vivre mes relations professionnelles, amicales, familiales, ce que j’aimerai incarner « sans porter de masque »,…

Petite digression :
Beaucoup d’entre nous, scinde le professionnel et le personnel. Mais, quand on y réfléchit, on ne fait qu’un, non ?… Même si « on » se dit, ou que nos collègues/ami.e.s/famille nous disent : «  Quand t’es au boulot, tu dois laisser tes soucis aux vestiaires » (référence à mon ancien travail infirmière), vous avez déjà vraiment réussi, vous  ? Vous couper en deux ? Arrêter vos pensées quand vous avez des problèmes de cœur, d’argent, de douleurs,… ? Et d’ailleurs, les enfants sont comme nous : ils ne peuvent se concentrer, mémoriser, être attentifs et ne pas bouger s’ils ont des soucis !

Quand j’ai compris ça – que le travail et ma façon d’être au monde devaient être en adéquation – j’ai arrêté de mettre des masques en fonction de mon environnement ou des actions que je menais. J’ai été libérée d’un poids et ça m’a permis de faire des choix éclairés.

Pour remettre les choses dans leur contexte, ça a pris quelques années… les prises de conscience sont parfois longues à mettre en œuvre.

Pour être plus concrète, la direction et l’ambiance que je souhaite pour 2021, se résument aujourd’hui par : Présence joyeuse et profonde et continuer d’Apprendre à me connaître en m’amusant tout en le transmettant »…

Je peux aussi les résumer à 3 mots : Présence, Transmettre, Joie.

Tout ce qui sort de ces rails ne devrait pas, à priori, me prendre d’énergie… mais je ne m’interdis pas d’être à l’écoute de ce qui se présente à moi : on est souvent nos propres bourreaux et geôlier !

2. Je mets par écrit des objectifs globaux.

Concrètement, j’utilise – mais pas que et pas toujours – l’acronyme « SMART », bien connu dans le milieu de l’entreprise et développement personnel.

Les 5 initiales correspondent aux mots :

SIMPLE – MESURABLE – ATTEIGNABLE – RÉALISTE – TEMPOREL

Dans un livre que j’ai apprécié et lu récemment – « c’est décidé, je change de vie » de Mathieu Vénisse – le A, de Atteignable, se transforme en ALIGNÉ !

Je trouve que c’est une TROUVAILLE … car si nos objectifs ne sont vraiment pas en lien avec nos valeurs, les atteindre peut être vraiment laborieux et préjudiciable pour notre santé physique mentale !

Passons à un exemple :

Si j’écris comme objectif : « je réalise un programme pour apprendre », il est fort probable que je ne le fasse pas : cet objectif n’est pas suffisamment concret. Il peut vite passer aux oubliettes… parce que je n’y ai pas mis ma spécificité, ma couleur et qui permettrait à cet objectif de devenir incontournable et ESSENTIEL à mes yeux !

Alors que si j’écris le même objectif comme ça :

« je construis un programme de 4-5 séances dont le thème est « apprendre, oui mais comment ?» à destination d’adultes en lien avec des enfants. Je transmets la théorie et les complète avec de la pratique (journal créatif®, jeux, approches corporelles). Je le propose avant la fin de l’été. »

Cet objectif est Simple (ce n’est pas un programme intensif sur 1 mois), concret et Spécifique :

Il est également Aligné puisque je suis dans la découverte et le ludique grâce aux outils que je propose et Réaliste parce que j’ai les compétences nécessaires à sa mise en œuvre (animatrice certifiée en JC®, Brain Gym®, ProDAS®, formatrice…).

Mesurable et Temporel parce que j’ai le temps de le construire. Je peux également voir mon avancement ou mon décalage (et là je peux revoir mon objectif à la baisse).

Vous sentez la différence ?

Formulé ainsi, cet objectif permet d’avoir ma ligne directrice, de le diviser ensuite en petites actions pour gravir tranquillement les escaliers (ex : je construis chaque mois 1 séance) et ensuite de vérifier s’il est atteint.

ATTENTION : si je n’y arrive pas dans le temps que je me suis impartie, je ne me flagelle pas… Je prends du recul pour comprendre les raisons, en me posant des questions :

quels paramètres internes, dépendant de moi – comme une mauvaise évaluation du temps, l’acceptation d’une autre mission non prévue,… – ont eu des impacts sur mes ambitions ?

quels paramètres externes, dont je ne suis pas responsable (la situation sanitaire, un problème de santé,…) ont eu des impacts sur mes ambitions ?

et…. j’essaie d’en tirer des leçons pour essayer de ne pas les refaire (même si certains paramètres sont difficiles à changer ou maîtriser) 

3. Je les mets parfois en couleur dans mon journal ou sur une affiche pour les avoir régulièrement sous les yeux parce que le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et l’imagination (c’est une des raisons pour lesquelles les visualisations sont aussi efficaces)

Je vous partage donc mon symbole qui reprend l’ambiance et la tonalité générale que j’ai envie de vivre en 2021 !

J’y vois un ballon, un cœur et du mouvement qui signifie pour moi : légèreté, présence authentique et rester en apprentissage, ouverte !

Je résume. Pour clarifier mes objectifs :

✨ Je trouve la direction générale, l’ambiance que je souhaite vivre sur la période définie

✨ Je formule des objectifs le plus précisément possible (SMART)

✨ Je les affiche à un endroit visible

Et vous, vous faites des bilans, écrivez vos objectifs ?

Votre façon de faire est différente, identique ?

Partagez vos astuces, votre expérience, vos difficultés en commentaires pour enrichir nos pratiques et nos savoirs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *