Catégories
Gestion des émotions Une vie en équilibre

La tristesse

J’ai commencé par dessiner une grosse larme (page de gauche sous l’image). Je l’ai remplie avec de la craie grasse sans me soucier de ce que ça allait donner. Puis en écriture automatique (sans me relire ni raturer, ni corriger mes fautes d’orthographe), j’ai rempli les interstices.

Au fur et à mesure de mon écriture, je sentais que mon corps commençait à se détendre : je respirais mieux, mes épaules se décrispaient.

Mais, j’avais encore pleins de choses à déposer – je venais de terminer au centre social où je travaillais en temps que coordinatrice du LAEP d’Aubenas.
Comme il n’y avait plus d’interstices disponibles, j’ai continué d’écrire tout autour de la larme. J’ai, en fait, rempli la page…

Puis, comme le hasard et le lâcher prise permettent de voir différemment les choses et que j’avais besoin de transformer cette émotion forte, j’ai continué mon aventure.

✨ J’ai pris la page de gauche et,

✨ En me concentrant sur mon thème – le passage du statut de salarié au statut d’ entrepreneure – j’ai pris un magazine, fermé les yeux et posé mon doigt sur une page.

✨ J’ai rouvert les yeux : une photo, agréable au demeurant, que je n’ai pas bien compris sur le moment.

✨ Je l’ai collée et est découvert en la regardant de plus près des petits cailloux, puis des plus gros et des fleurs

✨ J’ai repris ma plume pour écrire tout autour. À cet instant, un avion est passé très bas dans le ciel – la synchronicité hé hé – : la thématique du voyage s’est imposée à moi, avec un sourire… alors, oui, je pars à l’aventure, je rassemble mes petits cailloux et vais aller voyager dans un nouveau monde .. celui de la créativité en accompagnement individuel et collectif !

J’avais le sourire, mais il y avait encore quelque chose en moi qui me « chiffonnait » :

✨ J’ai repris le magazine, et la 1ère image m’a sauté aux yeux ! Celui du plongeur et de l’étoile de mer : on y est !…

Je dois plonger dans mes profondeurs pour prendre soin de mon étoile intérieure pour pouvoir offrir au monde ce que j’ai de meilleur !

Prendre soin de moi pour pouvoir prendre soin des autres !

Voilà comment, avec le journal, en 45 mins, je suis passée d’une émotion lourde et plombante, à quelque chose de plus léger avec une respiration bien plus profonde…

Si vous avez une larme à déposer, suivez ce chemin créatif. Vous verrez où il vous emmène !

Sinon, vous pouvez commenter ou me contacter si vous avez d’autres idées à partager !

La leçon de l’histoire :

Un petit coup de moins bien, je sors mes crayons, une feuille, et hop un gribouillage ! Parfois, 5 mins suffisent pour accueillir et transformer une émotion, et aller de l’avant ! D’où l’importance de ce coin déjà installé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *